• Hélène

Les forêts, poumons de la planète et réserves de la biodiversité

Vous l'aurez deviné, mis à part sa fonction de destination idéale pour les aimants de nature, les randonneurs et autres passionnés de grand air, nous allons parler du rôle clé que joue la forêt par rapport à notre planète.


La forêt aujourd'hui c'est 4,06 milliards d'hectares, soit 31% de la surface terrestre. A une échelle plus locale, les 182 millions d’hectares de forêt européenne ne représentent donc que 5 % des surfaces forestières mondiales, un chiffre qui peut sembler dérisoire quoi qu'il représente 43 % de la superficie de l’Union.


L'étendue et la typologie de ces forêts varie considérablement d'un pays à l'autre, les pays les plus boisés comptant entre autre l'Espagne, la France et l'Allemagne, aux côtés de la Pologne, la Suède et la Finlande.

En tant que majeur réservoir de biodiversité au monde, les forêts sont classées en différentes catégorie en fonction de espèces animales et végétales, des ressources environnementales qu'elles abritent et d'une série de facteurs liés à leur type de sol, de climat, d’altitude et de leur topographie.

En Europe, ses catégories comprennent la forêt boréale, la forêt tempérée à feuillage caduc, la forêt méditerranéenne et la forêt tempérée mixte, des espaces qui hébergent majoritairement des pins, des chênes, des hêtres, des sapins et des épicéas



Conscients des risques qu’entraîne la déforestation rythmée de la planète, avec un taux solide de 10 millions d'hectares perdues par an, une bonne nouvelle reste toutefois à annoncer pour l'Europe: ses forêts grandissent encore, comme en attestent les 11 millions d'hectares forestiers créés entre 1990 et 2010 de par leur expansion naturelle, mais aussi grâce à nos efforts de reboisement.