• Stephanie

Le calvaire des Pyrénées

Pour ce premier article de ce blog, j’ai décidé d’aborder une affaire qui, de près ou de loin, nous concerne tous.🎿


Cette saison, les Pyrénées manquent de neige! Ce n’est certes pas la seule région mais la solution pour y remédier à elle seule fait parler d’elle ! Cette photo, montrant un hélicoptère transportant 50 tonnes de neige dans un filet depuis la station de Superbagnères vers la piste des Piou Piou de Luchon, restera gravée dans la mémoire de tous. ❄️


En effet, il s’agit d’une première ! Cela représente un coût de plus de 6.000 euros et a permis à plus de 80 personnes de retrouver un emploi pour les vacances de février. D’autres stations sont dans la même situation. Par exemple, les stations de Mourtis et de Bourg d’Oeuil n’ont pas ouvert leurs portes cette année pour manque de neige. Je vous laisse imaginer la perte du chiffre d’affaires annuel…


La ministre de la Transition écologique et solidaire, Elizabeth Borne, s’est insurgée contre cette action qui va à l’encontre de ses engagements pour la protection de l’environnement. Cependant, elle a promis la mise en place d’un plan d’aide pour la région dans les 6 mois.


À travers ce fait, nous pouvons nous apercevoir que le réchauffement climatique est bel et bien une problématique réelle. Pour 2050, selon des scientifiques, les Pyrénées de moyenne altitude (entre 900 et 1.800 m.) perdront environ la moitié de leur couverture neigeuse. Il devient plus que nécessaire de trouver des solutions durables afin de préserver l’avenir de nos montagnes. Actuellement, la construction d’une tyrolienne et d’une luge sur rail seraient des issues possibles pour le transport de la neige. Même si la montagne en été reste très agréable et offre de nombreuses activités comme le VTT, la randonnée...⛷ l’hiver reste tout de même une période très prisée et intéressante pour les locaux. Nombreux sont ceux qui réalisent leur chiffre de l’année grâce à cette saison. Sans neige, beaucoup de personnes se retrouveraient sans emploi. Notamment, les moniteurs de ski, les restaurateurs, les loueurs de skis, le personnel des remontées mécaniques… 🌨 ☃️


Et vous qu’en pensez-vous ? Êtes-vous d’accord avec la ministre ? Quel avenir voyez-vous pour la montagne en hiver ?


Aujourd’hui, il est plus qu’important de se poser des questions concrètes et de trouver des solutions au quotidien afin de préserver nos si belles régions montagneuses…


N’hésitez pas à nous faire parvenir vos propositions. Nous nous ferons une joie d’écrire un article à ce sujet afin de mettre en avant vos responsabilités sociétales.


L'équipe de La Maison de la Montagne